#17 LA MUE SAUVAGE, PRIX SACEM 2015

      LA MUE SAUVAGE, PRIX SACEM 2015

Comme des méduses, ils se collent à leur vie transparente. Le corps en tension, l’esprit en tangente, ils ne savent rien du futur ouvert qui se joue dans leurs cris et leurs louvoiements. Ils tapent du pied et imaginent en boucle leurs scénarios adolescents.

L’adolescence est bruyante ou muette. Elle brûle ; elle rompt ; elle file le vertige ou nous plonge dans une profonde léthargie.

avec la contribution de Nicolas Peoc’h au saxophone